L’épilation définitive? – Partie 1 | Dita Dépil

Faire disparaître mes poils définitivement, c’est le test que je réalise en ce moment au cabinet de dépilation Dita Dépil. Et je me suis dis que ce serait intéressant de consacrer un article par étape.

Dans cet article, je vous parle un peu du cabinet, mais surtout de l’acte de dépilation par lumière pulsée. Ce que c’est, comment ça marche, et puis tout ce qui englobe cette dépilation.

la dépilation c’est quoi?

La dépilation, c’est le fait d’épiler un poil définitivement. Plus précisément, avec la lumière pulsée, on « tue » la racine du poil: le bulbe. Comme me la dit Frédérique la gérante de Dita Dépil, il s’agit du cerveau du poil, c’est le bulbe qui va créer et recréer des poils. En le détruisant, vous comprendrez donc que le poil ne repoussera plus.

Mais comment le bulbe est-il détruit? Quels sont les choses à ne pas faire?

↓ les réponses ↓ 

la préparation

La dépilation ne marche que lorsque le cycle pilaire (le cycle de vie du poil) est en phase anagène. C’est-à-dire quand le poil est en pleine croissance et qu’il est raccroché au bulbe. Cette phase dure entre 1 et 3 mois. 30% de nos poils, approximativement, sont en pleins dans cette phase.

Il y a également la phase catagène, lorsque le poil est entrain de tomber. Le poil n’est donc plus rattaché au bulbe. Vous comprendrez que la dépilation n’est pas efficace à ce moment-là, car avec la lumière pulsée on cherche à atteindre le bulbe pour le « tuer ». Cette phase dure entre 2 et 3 semaines. 40% des poils, approximativement, sont en pleins dans cette phase.

La phase télogène, c’est la phase où le poil se fait expulser par un autre poil qui se forme. Le poil qui se fait expulser n’est donc plus du tout relié au bulbe. Cette phase peut durer entre 3 et 6 mois. 30% des poils, approximativement, sont en pleins dans cette phase. Les poils en phase télogène ne sont, eux aussi, pas concernés par la dépilation à la lumière pulsée.

La lumière pulsée sera efficace que sur les poils en phase anagène.

Pour détruire le bulbe, on coupe donc les poils en phase anagène pour permettre à la lumière de traverser le poil et atteindre le bulbe. Car oui, la lumière ne traverse que le poil (car il est chargé en mélanine), le rayon lumineux utilisé se transforme en chaleur au contact de la mélanine (de la pigmentation). La chaleur brûle le bulbe.

Plus votre poil sera noir (chargé en mélanine) plus la dépilation par lumière pulsée sera efficace.

Pourquoi faut-il se raser ? Tout simplement pour brûler le bulbe et non pas le poil en surface.

les conditions et les soins

Si vous avez compris ce que j’ai dit plus haut avec l’histoire de la mélanine, vous aurez également compris pour les blondinettes ne peuvent pas avoir recours à ce type de dépilation. En effet, leur poils ne sont pas assez pigmenté, pas assez chargé en mélanine.

Les peaux très mates, et les peaux noires ne peuvent pas avoir recours à ce type de dépilation non plus, car leur peau est également chargée en mélanine, et la lumière ne sera pas « focus » sur le poil et les risques de brulure au niveau de la peau peuvent arriver.

Notamment, les peaux bronzées, vous revenez de vacances et votre peau est chargée en mélanine. Ce n’est pas le bon moment pour se faire dépiler. Attendez d’avoir débronzé.

Encore une fois le soleil n’est pas notre ami, la période la plus favorable pour se faire dépiler c’est l’hiver. En effet, on a tendance à moins s’exposer au soleil.

D’ailleurs, les crèmes hydratantes avec un fort SPF deviendront vos meilleures amies durant le « traitement » car il faut nourrir sa peau et la protéger du soleil. Cependant, n’hydratez pas votre peau avant la séance et n’appliquez aucune crème anesthésiante.

Bien sûr, il y a d’autres contre-indications comme celles-ci :

  • Infection cutanée sur la zone que l’on veut dépiler
  • Sous traitement photosensibilisant (traitement acné, dermatologique, rénale, traitement pour les migraines) mais bien sûr Frédérique demande avant chaque séance si jamais vous êtes sous traitement et on décale le RDV.
  • Sous traitement roaccutane (et 3 mois après le traitement)
  • Si vous êtes enceinte (par déontologie)
  • Les UV, les activateurs de bronzage, les décolorations sont à éviter durant la période de dépilation.

la dépilation, l’acte

Maintenant que vous savez tout, je vais vous expliquer comment se déroule la séance et la suite.

Avec Frédérique, on a eu un RDV où elle m’a tout expliqué (comme je viens de vous le faire plus haut), on a également parlé de la zone que je voulais dépiler. J’ai choisi le maillot échancré, et plus tard je me ferai les aisselles.

Une fois la zone choisie, la gérante de Dita Dépil, a déterminé la zone « test » au niveau du maillot, elle a rasé et commencé à me dépiler. Sur le moment, elle a pu également faire les réglages concernant l’intensité de la lumière. Elle m’a expliqué comment ça marché, etc…

La douleur: je vous mentirais si je vous disais que j’ai trouvé ça indolore. J’ai eu mal sur le moment, c’était comme une décharge électrique très très rapide, ensuite ça chauffe et on ne sent plus rien.

Au niveau de la peau, on voit des mini cloques, la peau gonfle, elle réagit forcément à ce qu’elle vient de subir. Mais après une bonne dose de crème, il n’y a plus rien. Au bout d’une heure, c’est comme-ci on avait rien subi.

Les jours qui suivent voire les semaines qui suivent, les poils poussent mais ils tombent, on peut s’amuser à les retirer à la main ça ne fait pas mal. Cela signifie que la dépilation a marché et que le bulbe de chaque poil qui tombe et bel et bien mort.

3 semaines après ma séance test, les poils ont disparu sur la zone testée. J’ai la peau toute douce et sans aucun poil.

Au bout de 4 / 5 séances, il n’y aura plus aucun poil. Bien sûr, le nombre de séance varie en fonction des personnes, de la pilosité et de bien d’autres facteurs.

J’ai rendez-vous ce soir d’ailleurs pour ma vraie séance de dépilation et j’ai hâte, malgré la douleur !

Concernant le cabinet Dita Dépil

Le cabinet Dita Dépil ne fait pas parti d’une chaîne, c’est un cabinet qui a été créé par Frédérique qui exerce depuis de nombreuses années.

Les prix ici sont à la séance non au forfait (pendant un an comme dans beaucoup d’institut), ce que je trouve plus judicieux puisque si on a compris les phases, le cycle de vie d’un poil, on sait pertinemment que les séances devront être espacées de 3 / 4 mois (pour dépiler tous les poils) et donc que le nombre de séance nécessaire s’étaleront sur plus d’un an.

Concernant Frédérique s’est une personne super chaleureuse, qui met en confiance (car elle connait son métier) et avec qui on se sent à l’aise, ce qui est primordiale !

Par rapport au prix, je vous laisse vous rendre sur le site internet du cabinet : Dita Dépil ←

Si jamais vous souhaitez avoir un RDV pour des renseignements ou pour un test, vous pouvez appeler Frédérique 🙂

Dita Dépil:

24 Rue de Sarliève
Bâtiment Le Levant
Zone d’activité du Zénith
63800 Cournon-d’Auvergne

04 73 77 80 90
contact@ditadepil.fr


 On se retrouve dans un prochain article où je vous parlerai de l’évolution, au passage si vous avez des questions n’hésitez pas, je me ferai un plaisir de vous répondre dans ce prochain article.

A très vite,

3 thoughts on “L’épilation définitive? – Partie 1 | Dita Dépil

  • Reply Lise 14 novembre 2017 at 14 h 24 min

    J’ai fait ma première séance il y a une semaine maintenant et j’ai hâte de commencer à voir les résultats

    Lise
    http://fidjigirl.com

  • Reply Raphaëlle Graviou 14 novembre 2017 at 14 h 47 min

    Très intéressant ton article ! 🙂

  • Reply Elise - E M I E 15 novembre 2017 at 16 h 42 min

    Article très intéressant et très complet, j’ai hâte de lire tes retours après plusieurs semaines. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *